Niché modestement dans l’ombre  de la citadelle moghole de Jahangir en Inde, se trouve le petit village de Ganj. Avec ses quelques familles éparpillées, le petit village pérpétue, tranquillement, une longue tradition de construction vernaculaire.

Cette zone subtropicale est connu pour ses étés chauds et secs, les moussons humides de Juillet à Septembre, puis des hivers frais et sec. Le terrain est relativement plat, avec de douces collines qui descendent vers la rivière Betwa.

Chaque maison dans le village est construite en utilisant des matériaux locaux et des techniques locales. les briques et les tuiles sont fabriquées sur place par deux familles.

P1050994

 

En prévision de la saison des pluies, une bonne couverture est fondamentale pour protéger les murs des intempéries.

P1060006

 

Les murs sont constitués d’un mélange habile de pierre, de briques et de terre crue…

P1050996

 

… que l’on enduit parfois.

 

P1050927

A l’occasion, on ravive les couleurs d’une couche de peinture fraîche (ici pour un mariage).

P1050925

 

Un autre joli détail que l’on trouve à Ganj mais aussi un peu partout en Inde, cette barrière simple et pleine de charme.

P1050998